Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2018/config/ecran_securite.php on line 378
"Frère d’âme" raconté par Juliette - Journal du Goncourt des lycéens 2018
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens 2018 Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2018@ac-rennes.fr

"Frère d’âme" raconté par Juliette

samedi 10 novembre 2018Comité de rédaction

Juliette Vol, élève de première Littéraire au lycée d’Alain Borne de Montélimar, nous offre son ressenti de lecture de manière très intense.
Elle a été profondément touchée par ce roman. Le texte qu’elle écrit reflète les émotions qu’elle a pu éprouver.

Frère d’âme, c’est un roman qui ….

...parle de la guerre, dans toute sa violence meurtrière, qui détruit tout et ne laisse personne totalement vivant, comme avant. Parce qu’au fond, la guerre, c’est quelque chose d’universel...
... raconte l’Afrique. L’Afrique, la grande Afrique, la belle Afrique. Avec sa culture si riche et si belle, méprisée des Européens qui s’efforcent d’exploiter ce continent sans prendre en compte ses habitants aux peaux noires, méprisés et réduits à l’état d’objets. L’Afrique qui envoie ses enfants se faire tuer sur le champ de bataille pour une guerre dans laquelle elle n’a aucun intérêt.
... aborde la folie, dans toute sa complexité, sa fragilité ; on croit tout comprendre, tout savoir, alors qu’en réalité on ne sait rien, on ne comprend rien. On se questionne, on doute, et puis finalement on réalise qu’on est trompé du début à la fin, et c’est tant mieux.
... nous en apprend tant, sur la vie, l’amour, la peur, la tristesse, avec juste le bon dosage de sentiments.
... nous apprend notre ignorance aussi, et c’est important de réaliser que l’on sait si peu et que l’on a tant à apprendre, à découvrir.
... se lit vite, si vite que l’on n’a même pas le temps d’apprécier l’écriture si gracieuse, si précise de l’auteur, et quand on finit le roman, on n’a qu’une seule envie : recommencer, et le savourer, encore une fois.
... nous interroge, nous intéresse, nous instruit, nous construit, nous fait rire parfois, et pleurer aussi.
C’est un roman fort, construit, beau, mais pensé et surtout réfléchi.
... permet diverses interprétations, qui changent de sens selon le lecteur, son vécu, sa sensibilité. En fait, c’est un livre qui se construit avec le lecteur, au fil des pages.

Frère d’âme, c’est un roman qu’il faut lire pour se faire son propre avis, parce que je ne suis pas très objective, et que ça nous apprend que le plus important, c’est penser par soi-même.

Juliette Vol 1ère L du lycée Alain Borne de Montélimar