Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2018/config/ecran_securite.php on line 378
David Diop reçoit le prix Goncourt des lycéens à l’Elysée - Journal du Goncourt des lycéens 2018
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens 2018 Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2018@ac-rennes.fr

David Diop reçoit le prix Goncourt des lycéens à l’Elysée

dimanche 18 novembre 2018Comité de rédaction

Très ému, David Diop a été acclamé à son arrivée dans le salon du palais de l’Elysée.
Bernard Pivot lui a remis son prix.

David Diop a remercié les lycéens : "Etre choisi par des esprits jeunes, c’est très marquant et très fort parce que vous êtes à un âge où vous ne faites pas de concessions et où vous dites ce que vous pensez. Vous me donnez l’occasion de recevoir ce prix au Palais de l’Elysée, c’est extraordinaire".
David Diop connait bien les jeunes puisqu’il a été professeur de Français dans un lycée et est actuellement maître de conférences en littérature à l’université de Pau.

Interpellé par Bernard Pivot sur l’année chargée qui arrive pour lui avec de multiples rencontres et signatures dans les librairies..., David Diop a répondu :
- "Je vais me prêter à l’exercice des rencontres avec passion. C’est un plaisir d’avoir des couches de sens qui se rajoutent à mon texte. Il appartient aux lecteurs maintenant".

Bernard Pivot l’a interrogé sur "son écriture inouïe, originale, surprenante". Il l’a qualifié de "musicien des mots".
- "Je voulais montrer que ce personnage pensait en wolof*. J’ai transcrit son flux de conscience en français. On sent la musique de cette langue, presque un texte qu’on slame.".

Répondant à Bernard Pivot qui s’inquiétait qu’il soit "prisonnier de ce style si particulier", David Diop a répondu :
- « Non car chaque texte porte une écriture particulière. Comme un caméléon, je vais changer de couleur d’écriture dès le prochain livre ».

* Le wolof est une des langues parlées au Sénégal. Rappelons que David Diop a passé son enfance dans ce pays.

Le comité de rédaction