Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2018/config/ecran_securite.php on line 378
Un atelier d’écriture - Journal du Goncourt des lycéens 2018
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens 2018 Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2018@ac-rennes.fr

Un atelier d’écriture

vendredi 30 novembre 2018Comité de rédaction

Lors des Rencontres nationales à Rennes, les élèves ont eu l’occasion de participer à l’atelier d’écriture proposé par Louis Hautefort depuis 3 ans.

Les élèves ont été répartis dans différentes salles afin de travailler en petit groupe. Céline, Mia, Marguerite et Lauriane du comité de rédaction ont assisté à cet atelier.

"Le principe de cet atelier c’est de transmettre l’enjeu de l’écriture. Se permettre des choses qu’habituellement on ne se permettrait pas. Trouvons ensemble le début de votre propre parole car devenir auteur c’est s’autoriser, faire autorité à sa parole. Aujourd’hui, ce que vous écrirez sera in-évaluable, pas de fautes, ni de grammaire ni de style. Personne ne pourra vous dire si votre texte est bon ou mauvais puisque le but c’est de retranscrire votre propre parole. Oubliez la possibilité de faire mal. C’est un jeu avec un risque et un pari pour vous-même.
La consigne ne sert qu’à vous lancer mais ce qui compte c’est votre élan vers votre parole. Imaginez la consigne comme un trampoline, vous commencez dessus mais vous avez le droit d’en sortir ou de sauter dessus. Suivez ce que vous êtes en train d’écrire, ayez du plaisir, ne vous fiez qu’à votre plaisir. J’ai donc une activité à vous proposer, j’appellerai ça "voler à l’étalage". Le but du jeu est d’aller à la pêche dans tous ces livres en vrac et de piocher quelques mots ou quelques lignes qui vous plaisent instinctivement. Ne cherchez pas à lire, à chercher, ouvrez et prenez ce que vous voyez en premier. Avec une seule question : est-ce que ça me parle ou non ?. Voilà un autre mode de fréquentation des romans. Surtout ouvrez sans réfléchir, piquez des trucs, pas de guillemets, pas de manière, pas de respect. Enfin, composez un texte avec vos fragments"

Lors de l’annonce de cette consigne, tous les élèves étaient mélangés entre l’excitation et la peur. Certains se demandaient s’il fallait raconter sa vie ? C’est ainsi qu’il nous explique que cela ne sert à rien de chercher à raconter sa vie puisque sans le vouloir on la raconte. Mais n’est-il pas mieux que les autres n’en sachent rien ?. S’il est compliqué d’entendre quelqu’un raconter les aspects difficiles de sa vie, il est plus facile d’entendre des mots empruntés à des auteurs. Nous accédons alors à "la beauté des paroles" indépendamment de la vie du lecteur.

Quelques extraits des textes proposés lors de cet atelier