Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2019/config/ecran_securite.php on line 378
Interview de Victor Belin, jury national - Journal du Goncourt des lycéens 2019
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens 2019 Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2019@ac-rennes.fr
embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="http://www.journal-goncourt-des-lyceens.fr/spip.php?page=snip&id_article=86"></iframe>

Interview de Victor Belin, jury national

dimanche 24 novembre 2019comiteredaction2019

Cette année, le jury national, composé de 12 jurés régionaux, a élu le roman « Les choses humaines » de Karine Tuil. Mais qui sont ces jurés ? Nous allons vous les présenter.

Victor BELIN, 17 ans, en classe de terminale littéraire, nous vient du lycée Jacques Marquette en Lorraine. Il a été élu président du jury de cette année. C’est lui qui a eu le privilège d’annoncer officiellement le roman qui remportait cette 32ème édition du Goncourt des lycéens.

Participation au Goncourt des lycéens, des réactions diverses

Lorsque sa classe et lui ont appris qu’ils allaient participer à l’aventure unique qu’est le prix Goncourt des lycéens, quelques uns de ses camarades ont perçu cette participation comme un travail supplémentaire dans une année aussi décisive avec le bac à la fin de l’année, mais ça n’a pas été le cas pour lui. Il a été très content de participer parce qu’il a toujours été passionné par la lecture et l’écriture. Mais il aime aussi donner son avis et argumenter sur les livres ; ainsi le Goncourt des lycéens a été une occasion pour lui de réunir tout cela. La sélection de cette année lui a beaucoup plu, et il pense qu’elle peut plaire à tout le monde car des sujets très différents sont abordés.

Délégué : un objectif atteint au-delà de toute attente

Victor voulait être délégué régional et c’était un objectif pour lui de l’être, mais il avoue qu’avoir été élu délégué national a été une grande surprise puisqu’il ne s’y attendait pas. Il pensait qu’après être allé au débat régional et avoir donné l’avis de sa classe, il rentrerait dans sa routine et qu’il finirait le Goncourt des lycéens comme cela.

Lors de ces deux débats, il a pu parler des livres, partager de vrais ressentis et bien argumenter. Au départ, il avait peur qu’il puisse y avoir tellement d’avis divergents que tout le monde en vienne à des attaques personnelles et ciblées (sur un membre du jury ou un auteur) et que les débats ne soient plus constructifs, ce qui n’a pas été le cas puisqu’ils ont tous pu échanger cordialement, dans une bonne ambiance, et cela lui a beaucoup apporté.

« Sortir de sa zone de confort »

Grâce au prix Goncourt des lycéens, Victor a été capable de sortir de sa zone de confort littéraire puisqu’il a eu l’occasion de lire des livres qu’il n’avait pas l’habitude de lire et de se dépasser, et parce qu’il ne se pensait pas capable de passer à la télévision tout en gardant son sérieux. Mais cela a été quelque chose d’incroyable pour lui car il a pu rendre fiers ses parents. Il a fait beaucoup de belles rencontres comme les jurés nationaux (ou les rédactrices de ce journal) qui l’ont poussé à réfléchir, débattre, mais aussi pouvoir percevoir la vie d’une façon différente et avec qui il aimerait continuer de parler même après la fin de cette aventure.

Un dernier conseil

Pour terminer, s’il avait un conseil pour les prochains lycéens qui participeront à cette aventure, il leur dirait que s’ils aiment vraiment la lecture, il faut persévérer parce qu’avec un minimum de volonté ils pourront arriver à surmonter la quantité de travail qu’il faut fournir. Il ajoute que le jeu en vaut vraiment la chandelle parce que c’est une expérience incroyable que ce soit à travers les livres ou pour soi-même.

Pour le comité de rédaction, Lola

Portfolio