L’histoire de la littérature française n’aurait pu sans doute pas été aussi captivante, sans l’avènement des grands prix littéraires. Aujourd’hui comme hier, c’est toujours au rythme des grandes distinctions qu’elle s’anime et salue les auteurs talentueux, tout en donnant à la presse l’occasion d’en faire à son tour la promotion. Sur cette page, nous vous parlerons d’une distinction littéraire originale qui fut créée par le célèbre homme d’affaires français Lucien Barrière et qui lui a aussi donné son nom : le prix littéraire Lucien Barrière.

Le prix littéraire

Le prix littéraire Lucien Barrière est une récompense littéraire initiée en 1976. Traditionnellement décerné au Festival du cinéma américain de Deauville, il se présente comme une distinction destinée à décorer le meilleur ouvrage portant sur l’Amérique. Comme l’indique son nom, il est placé sous le parrainage du groupe Lucien Barrière.

Bien que la thématique des œuvres primée soit l’Amérique, cela n’exclut pas pour autant la participation des écrivains non américains. Il arrive aussi que certains auteurs reçoivent ce prix sans pour autant qu’une œuvre littéraire leur soit reconnue en particulier. Dans ce cas, la récompense peut être considérée comme un hommage à leur carrière.

Lucien Barriere

Né en Ardèche le 14 janvier 1923, Lucien Barrière allait devenir un très célèbre homme d’affaires français. En 1962, il hérite de son oncle François André, un étonnant homme d’affaire ardéchois lui aussi, plusieurs entreprises centrées sur l’exploitation d’hôtels, de palaces et de casinos implantés à Cannes, Deauville et La Baule. Initié au rouage du domaine, il eut d’abord la responsabilité d’administrer le groupe en 1959.

Pendant son service à ce poste, il contribua à développer l’empire Barrière suivant les mêmes exigences que son oncle. 3 ans plus tard, en 1962, il fonda le groupe Lucien Barrière, l’un des plus grands conglomérats de casinos et hôtels de luxe du sol français. Désormais PDG, il participa à la création du Festival de cinéma américain de Deauville en 1975. Le grand prix littéraire suivra 1 an après. Les deux événements allaient faire les grandes heures de Deauville, de sa plage, et son grand Casino.

A son décès, en 1990, Lucien Barrière laisse derrière lui un groupe de maisons de jeux, d’hôtels et de restaurants, bien plus vaste et prospère que celui dont il avait hérité..

Le groupe Barrière : géant de l’hôtellerie, du loisir et du casino

Le groupe Barrière est, avant tout, une entité qui fait la promotion de la Société Fermière du Casino Municipal de Cannes (SFCMC) et du Groupe Lucien Barrière (GLB). Fondé en 1912 par François André, il fut repris en main par Lucien Barrière en 1951. Sous le règne de ce dernier, plusieurs projets d’expansion ont été réalisés. Il s’agit notamment des nouveaux établissements installés à Royan, Dinard, Trouville-sur-Mer, Enghien-les-Bains et Saint-Malo. Au décès de Lucien Barrière en 1990, la succession fut assurée par sa fille adoptive Diane Barrière-Desseigne. Tout comme son père, elle fut l’instigatrice de plusieurs projets et laissa le flambeau à son époux Dominique Desseigne. Aujourd’hui, le groupe est le leader incontesté des casinos français. En matière d’hôtellerie, de divertissement et de loisir, il est devenu une référence. Aujourd’hui, les établissement Barrière demeure très populaire et ce malgré l’avènement des casinos en ligne.

Le casino de Deauville : 110 ans de service pour un palace du jeu

Le casino de Deauville est l’un des multiples casinos du groupe. Inauguré le 11 juillet 1912, il a été construit sur les plans de l’architecte Georges Wybo. Le 26 mai 1978, ce casino fit l’objet d’un sanglant braquage perpétré par François Besse et Jacques Mesrine. Décoré de dorure, moulure, marbre, lustre en cristal et velours, le casino de Deauville est un palais de 20 mètres de haut. Cet incroyable établissement de jeu fêtera cette année ses 110 ans.

À lui seul, il contient : un cinéma, trois restaurants, un théâtre, une discothèque, deux auditoriums, un grand salon et trois bars. Cette super structure de loisirs lui a permis de jouer un rôle actif durant le festival de cinéma. Du point de vue de son espace de jeux et de divertissement, cet établissement de jeu ouvre sur près de 300 machines à sous. Les joueurs de casino peuvent aussi y trouver de nombreuses tables de jeux plus classiques ou traditionnels, comme la roulette, le poker ou encore le black Jack. Pour les amateurs de poker, quatre tables proposent du stud poker et pas moins de six sont consacrées au Texas hold’em.